appareils auditifs
sante

Quel remboursement pour un appareil auditif ?

En général, ce sont les personnes souffrant de gros problèmes d’audition qui acceptent de s’équiper des audioprothèses. Mais il y a également des gens qui refusent d’admettre qu’ils ont des problèmes auditifs.

La plupart d’entre eux renoncent aux soins dans le domaine de prothèse auditif. Pourtant, il faut savoir qu’il existe des solutions pour avoir des remboursements pour les correcteurs de surdité.

Quels sont les points à vérifier avant l’achat d’un appareil auditif ?

Si vous ressentez un problème auditif, la première chose à faire est de vous rendre chez un audioprothésiste. Ce dernier va procéder à des vérifications nécessaires avant de vous prescrire ou non votre appareil auditif.

Il va commencer par vous diagnostiquer afin d’évaluer votre gêne, votre motivation et vos conduits auditifs.

Il pourra aussi mesurer votre audition, votre tolérance aux sons forts, votre compréhension, etc. afin de trouver le niveau de correction qui s’accommodera à votre besoin.

En recevant toutes les informations vous concernant, votre spécialiste pourra vous informer sur les modèles d’audioprothèses qui vous conviennent. Après ces différentes vérifications, votre médecin doit vous remettre un devis normalisé.

Que doit comprendre votre devis normalisé ?

L’audioprothésiste est tenu de mentionner sur le devis le prix de votre audioprothèse ainsi que d’autres services y afférents. Il doit indiquer également le type de prise en charge par l’assurance maladie, sans oublier le montant total à payer.

Un devis normalisé doit aussi comprendre la marque et le modèle de l’appareil correcteur de surdité ainsi que sa durée de garantie. Pour plus de précision, il doit préciser la classe et la référence commerciale de la prothèse auditive proposée.

Remboursement des appareils auditifs par la sécurité sociale, quelles sont les conditions ?

Pour bénéficier d’un remboursement par l’assurance maladie, vous devez vous assurer que l’audioprothèse figure sur la liste des produits et prestations remboursables, qui sont pris en charge par votre sécurité sociale.

Il est aussi important de remettre votre devis normalisé accompagné de son annexe informative à votre CPAM. Ce document doit également présenter le contenu des prestations indissociables de l’audioprothèse qui vous est proposé.

Il est à préciser que la classe de votre appareil est aussi à prendre en compte pour déterminer la prise en charge.

Quels sont les prix et les remboursements des aides auditives ?

Avant toute chose, il est important de savoir qu’il existe deux catégories d’appareil auditif, notamment la catégorie 1 et la catégorie 2.

Les audioprothèses catégorie 1

Ce sont des appareils de qualité, tant par leur performance que par leur esthétique. Conçus pour amplifier les sons, ces équipements répondent aux besoins essentiels des utilisateurs.

Ces derniers peuvent bénéficier d’une garantie de quatre ans et de trente jours d’essai. En général, leurs prix sont plafonnés à 950 euros et ils entrent aussi dans le panier de soins 100 %.

Les audioprothèses catégorie 2

Il s’agit des appareils de gammes supérieures. Ils sont personnalisés pour répondre aux besoins spécifiques. Dotée des technologies avancées, cette solution permet de traiter les déficits auditifs complexes et même la surdité profonde.

Quelle que soit la catégorie de la solution auditive, vous devez savoir que la totalité ou la partie des frais non remboursés par l’assurance maladie seront prises en charge par votre assurance complémentaire santé. Il est aussi à noter que pour l’assurance maladie, le taux de remboursement reste le même, soit 60 %.

En revanche, pour le correcteur auditif de la catégorie 1, la base de remboursement peut augmenter progressivement. Celle-ci dépendra des garanties du contrat de l’assuré pour la solution auditive appartenant à la catégorie 2.

About the author

Relative Posts