stress post grossesse
sante

Eviter le stress de la reprise de travail après une grossesse

La première séparation peut être difficile aussi bien pour la maman que pour le nourrisson. C’est pourquoi une bonne préparation doit s’effectuer avant la fin du congé de maternité. Comment affronter cette situation d’angoisse ? Que faut-il faire pour ne pas trop stresser ? Comment faire pour que maman et bébé puissent vivre cet instant avec sérénité ?

Découvrons ensemble tous les préparatifs à faire pour éviter le stress de la reprise de travail après la grossesse dans cet article !

Renseignez-vous sur vos droits

En tant que jeune maman, vous avez parfaitement le droit de prendre soin de votre tout-petit lorsqu’il est malade, par exemple.

Sachez que vous ne pouvez être licenciée qu’après quatre semaines après votre reprise de travail. Suite à une proposition de loi validée par les députés en 2016, ce délai peut s’étendre prochainement à dix semaines.

Pour connaître le nombre de jours de congé dont vous disposez en cas de souci avec votre chérubin ou concernant l’allaitement, vous pouvez vous renseigner dès maintenant auprès du responsable des ressources humaines de votre entreprise.

Vous pouvez également consulter la loi du travail pour en savoir davantage et avoir l’esprit tranquille.

Ne délaissez pas vos collègues de travail

Pour éviter le stress de la reprise de travail après un congé de maternité, restez en relation avec vos collègues de travail.

Par exemple, pendant votre grossesse, vous pouvez organiser des déjeuners ou des dîners avec vos chers collaborateurs. Ils auront ainsi l’occasion de vous informer sur toutes les nouvelles activités de l’entreprise.

Aussi, vous éviterez de vous sentir comme une étrangère lorsque vous recommencerez à travailler.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez toujours prendre des nouvelles par téléphone ou par e-mail. Et pour que vos collègues de bureau puissent se souvenir de vous et vous réserver un bel accueil après l’accouchement, n’oubliez pas de leur annoncer la bonne nouvelle.

Pour cela, vous pouvez entrer en contact avec toute l’équipe ou tout simplement envoyer une belle photo de votre bébé.

Reprenez votre rythme petit à petit

L’arrivée d’un bébé est synonyme de nuits blanches. Et pourtant, il va falloir reprendre votre rythme de vie d’avant pour pouvoir vous épanouir au travail et éviter les tensions. Comment procéder ? Eh bien, pour gagner quelques minutes, voire quelques heures de sommeil, n’hésitez pas à demander au papa de vous remplacer pour les biberons la nuit.

Et si vous allaitez, vous pouvez très bien vous servir d’un tire-lait et conserver le lait maternel au réfrigérateur.

Pour éviter le stress, ne perdez plus votre temps en cuisine ou à faire le ménage, passez vos petites heures de tranquillité à vous reposer autant que possible. Les siestes ne sont pas uniquement conseillées pour le bébé, mais aussi pour la maman.

Refaites une petite beauté

Il est normal qu’après un accouchement, vous vous dévouiez corps et âme au nouveau-né sans vraiment penser à votre bien-être.

Pourtant, pour éviter les tensions, vous devez absolument prendre soin de vous ainsi que de votre image. Il est possible que vos vêtements d’avant la grossesse ne vous aillent plus. Après tout, vous avez porté un petit être dans votre ventre pendant neuf longs mois et avez pris du poids. Afin de gérer le stress de la reprise de travail, pourquoi ne pas faire une petite remise en beauté ?

Nous vous conseillons de vous faire chouchouter dans un salon de bien-être et de profiter d’une petite virée shopping pour vous acheter de nouveaux vêtements.

Ainsi, vous pourrez vous sentir bien dans votre peau et être plus confiante lorsque vous reverrez vos collègues du travail. Vous pouvez également profiter des petits moments rien qu’à vous pour changer de coupe de cheveux. Une nouvelle tête vous fera sûrement un grand bien.

Choisissez un mode de garde à l’avance

À l’heure actuelle, il existe de nombreux modes de garde d’enfants. Cependant, il est difficile de faire confiance à un inconnu, surtout lorsqu’il s’agit d’un nourrisson. Le mieux est donc de vous préparer en amont pour éviter le stress une fois votre congé de maternité terminé. Informez-vous sur les différentes options disponibles.

Actuellement, il est possible de bénéficier d’un mode de garde sur mesure, en fonction de vos réelles attentes. Visitez les différentes crèches disponibles dans votre quartier et aux alentours si vous décidez de faire ce choix. Pour éviter de louper une place dans la crèche parfaite pour votre bout de chou, vous pouvez vous inscrire dès votre 6e mois de grossesse.

Sinon, prenez le temps de sélectionner la meilleure nounou en organisant une journée entretien chez vous. Si vous choisissez de faire garder bébé par une baby-sitter, le mieux est d’observer comment elle s’y prend avant de lui laisser le petit. Ainsi, vous aurez plus d’assurance.

Ne vous culpabilisez pas

Pour les mamans, le sentiment de culpabilité constitue un vrai obstacle. Surtout au moment de partir pour le travail. Pourtant, pour éviter le stress et bien travailler, vous ne devez absolument pas vous culpabiliser d’avoir laissé votre bébé dans les bras d’une autre. Sachez qu’une nounou est une experte pour tout ce qui est de prendre soin d’un bambin.

D’ailleurs, elle est spécialement formée pour s’occuper des enfants des autres comme si c’étaient les siennes. Même si les cas de baby-sitters qui maltraitent les bébés existent, vous devez vous rassurer puisque vous faites toujours le bon choix lorsqu’il s’agit de votre petit bout. Il est vrai qu’au début, vous aurez du mal à faire entièrement confiance.

C’est pourquoi, afin de vous tranquilliser, vous pouvez passer des coups de fil de temps en temps ou utiliser un carnet de bord. Celui-ci pourra être rempli régulièrement par la nounou afin que vous puissiez connaître les heures de repas, de sieste et de balade de votre bébé.

Cependant, faites attention à ne pas devenir trop insistante et risquer de faire fuir la nounou !

Avec une bonne préparation, vous pouvez reprendre le travail sereinement. Pour ne pas vivre dans l’angoisse et devoir prolonger votre congé de maternité à cause du stress, n’hésitez pas à appliquer ces quelques conseils !

About the author

Relative Posts