baisse audition senior
sante

Presbyacousie, qu’est ce que c’est et comment la prévenir ?

10% de la population française en souffriraient, on les appelle les presbyacousiques.

C’est un mot qui parait bien compliqué pour une définition finalement assez simple : la presbyacousie est une perte auditive neurosensorielle progressive qui est principalement due à l’âge. Les personnes de plus de 50 ans gagnent leur billet d’entrée pour la presbyacousie et pourront expérimenter une baisse d’audition des deux oreilles en même temps, de même degré (on dit que c’est une perte auditive symétrique et bilatérale).

L’une des caractéristiques de l’affection est que les à fréquence aiguë sont significativement plus affectés (surtout au début de la maladie) fréquences malheureusement responsables de la compréhension.

Par conséquent, l’intelligibilité de la parole est entravée plus sévèrement que la capacité d’entendre les sons, en particulier dans les environnements bruyants, comme les cocktails ou les dîners aux restaurants bondés. La capacité à se concentrer sur un seul orateur (ou sur une conversation dans un environnement bruyant) est fortement altérée.

C’est votre cas ?

Quelles sont les majeures causes de la presbyacousie ?

La presbyacousie est une affection qui peut avoir un certain nombre de causes dont :

  • un environnement de vie bruyant : le tableau global est constitué de patients fréquemment exposés à des bruits stridents tout au long de leur vie (travailleurs de chantier par exemple).
  • une autre cause possible est l’utilisation de certains médicaments (on les appelle médicaments ototoxiques, car ils peuvent léser les structures internes de l’oreille) qui peuvent endommager l’oreille et l’audition. L’aspirine en fait partie, à utiliser avec modération donc !
  • l’âge (la cause principale) : la presbyacousie est en effet très fréquente chez les adultes de plus de 65 ans. Les processus liés à l’âge, comme la détérioration progressive des cellules joue un rôle important.
  • prédisposition génétique peut également être un facteur contributif. La presbyacousie peut effectivement être héréditaire.
  • tabagisme : il existe également un lien entre la presbyacousie et des facteurs de risque comme le tabagisme, l’hypertension artérielle (qui peut affecter l’approvisionnement en sang de l’oreille) et le diabète sucré.

Quels sont les symptômes de la presbyacousie ?

La presbyacousie est facilement reconnaissable par ses symptômes, mais il convient d’être attentif, car certains d’entre eux pourraient bien révéler d’autres problèmes de santé ou médicaux.

Nous avons déjà parlé de la difficulté à se concentrer sur une conversation et à la comprendre dans un environnement bruyant comme au restaurant, c’est le premier symptôme que vous devez traquer. Vous pouvez aussi vous référer au volume sonore de votre téléviseur. Si vous entendiez auparavant confortablement à 37 (je dis n’importe quoi) et que vous vous rendez compte que vous devez maintenant mettre à 45, il se peut que votre audition soit en train de chuter. Vos proches vous le feront sans doute également remarquer, se plaignant que vous les faites répéter sans cesse.

D’autre part, si votre mode de vie induit d’évoluer dans un environnement particulièrement sonore, vous êtes un bon client pour la presbyacousie, il peut s’agir de votre environnement de travail ou votre cadre de vie (comme une maison située proche d’une autoroute ou d’un aéroport).

Autre symptôme à remarquer, les personnes qui souffrent de presbyacousie se plaignent fréquemment d’avoir des acouphènes (ces bourdonnements dans les oreilles).

Si vous vous reconnaissez dans les symptômes mentionnés ci-dessus, n’attendez pas pour aller faire un test auditif gratuit, soit en allant chez un ORL, soit chez un audioprothésiste. Vous pourrez y faire un bilan auditif.

Pour diagnostiquer correctement la presbyacousie ou la perte auditive liée à l’âge, et initier le traitement approprié avec la mise en place d’un appareillage auditif, il est impératif d’exclure d’autres causes ou maladies.

Pour ce faire, vous allez sans doute devoir passer un examen de l’oreille à l’aide d’un microscope spécialisé (microscopie de l’oreille).

Il est fort possible que vous passiez également :

  • une audiométrie tonale, lors de laquelle vous serez soumis à des sons aigus et graves à différents volumes jusqu’à ce que vous soyez incapable d’entendre la tonalité la plus faible. Les résultats de cet examen vous donneront une courbe de seuil auditive. En cas de presbyacousie, une perte de perception des sons aigus apparaîtra sur la courbe.
  • une audiométrie de la parole : un certain nombre de mots vous seront présentés au moyen d’écouteurs et vous devrez les répéter. Une fois le test terminé, l’information recueillie lors de l’examen aidera le médecin à déterminer s’il y a un déficit de compréhension de la parole.

Si l’audiométrie de la parole est effectuée sur un patient atteint de presbyacousie, l’examen révélera une altération de la compréhension de la parole.

Chez les patients souffrant de presbyacousie, le spécialiste ORL trouve généralement un tympan normalement structuré (c’est-à-dire sans perforation tympanique).

Un audiogramme sonore et vocal est également réalisé pour confirmer le diagnostic.

Quel traitement envisager ?

traitement presbyacousie

Si toutes les autres causes peuvent être exclues, l’ORL recommandera généralement le port d’une aide auditive, c’est le moyen actuel le plus efficace pour traiter la presbyacousie et restaurer une compréhension presque parfaite de la parole, des sons et des tonalités.

Une fois la presbyacousie décelée, il est essentiel de la traiter ! Les conséquences à long terme d’une perte auditive non traitée liée à l’âge pourraient inclure un isolement social accru ou une dépression.

Si l’appareillage ne peut renverser la presbyacousie, il vous permettra de vivre avec confortablement et de ralentir le vieillissement cognitif et maintenir les fonctions cognitives.

About the author

Relative Posts