mort subite
sante

La mort subite chez l’adulte, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement aux idées reçues, la mort subite ne touche pas que les enfants en bas âge : en France, on compte chaque année entre 40 000 et 50 000 cas de mort subite chez les adultes. Souvent oubliée, qu’est-ce que la mort subite au juste ?

Que peut-on faire pour l’éviter et, surtout, comment réagir ?

La mort subite, qu’est-ce que c’est ?

La mort subite est un arrêt cardiaque soudain survenant chez l’enfant comme chez l’adulte.

Comme l’explique le site 4minutespour1vie, spécialisé en matériel médical et urgence, un arrêt cardiaque soudain est une situation pendant laquelle le cœur se met à fonctionner anormalement et à battre de manière irrégulière et très rapide.

Ce dysfonctionnement provoque alors un arrêt cardiaque, la personne atteinte perd conscience très rapidement et meurt si rien n’est fait dans les quelques minutes qui suivent cela.

Quelles sont les causes et prévalences de la mort subite ?

Outre une maladie cardiaque héréditaire non détectée, il est impossible de cerner exactement les causes de la mort subite, si ce n’est qu’il s’agit bel et bien d’un souci cardiaque soudain entraînant l’arrêt du cœur.

En moyenne il s’agit :

  • à 47% d’une origine cardiaque (embolie pulmonaire ou aorte qui explose par exemple)
  • à 28% de trouble du rythme (cœur qui s’emballe)
  • les autres cas n’ont pas d’explication

Tout le monde peut être touché, des bébés aux 70 ans et plus, et même les sportifs (on se souvient de certains footballeurs morts sur le terrain) et personnes en excellente santé peuvent aussi avoir un arrêt cardiaque soudain sans symptômes préalables. Notez que les hommes sont plus touchés que les femmes, par 3 fois et ce sans explication.

Cependant en cas de mort subite, l’effort est rarement le coupable et d’ailleurs 1/3 des décès se produit durant le sommeil.

Est-il possible de l’éviter ?

On ne peut malheureusement pas totalement l’éviter, mais on peut réduire les risques. Le fait est que dans 2 cas sur 3, le problème arrive sans signe prémonitoire.

La première chose à faire afin de réduire au maximum les risques est de consulter un cardiologue et de détecter les possibles cardiopathies.

La seconde chose, en cas de cardiopathie plus ou moins grave, est d’instaurer un suivi régulier et la prise d’un traitement médicamenteux.

Aussi, avant de vous lancer dans une pratique sportive quelconque, demandez à votre généraliste un examen et un test à l’effort.

De plus, pour les personnes à haut risque, il est important d’installer un défibrillateur au domicile ainsi que de former les proches à son utilisation.

Comment réagir en cas de mort subite ?

En cas d’arrêt cardiaque, l’important est de réagir rapidement !

Parfois de petit signes indiquent l’arrivée imminente du problème comme des douleurs dans la poitrine et de petits évanouissements qui doivent immédiatement laisser suspecter des troubles cardiaques.

Effet, non seulement la victime peut subir de dommages irréversibles au cerveau lorsque celui-ci est privé d’air pendant plus de 4 minutes, mais de plus, ses chances de survient diminuent vite : 10% par minute !

Il faut donc directement appeler les services d’urgence, tout en commençant une réanimation, ou si vous avez un défibrillateur sous la main et savez vous en servir, alors servez-vous-en !

Gardez toujours à l’esprit que de savoir faire un massage cardiaque est un devoir civique, et que 9 fois sur 10, c’est sur l’un de vos proches que vous aurez à le faire…quand on sait qu’un français sur cinq seulement est en mesure de le dispenser…

Par ailleurs, si vous êtes une personne à risque, ou un de vos proches l’est, le site web 4minutespour1vie propose à la fois des formations et assistances, mais surtout différents défibrillateurs.

Vous y trouverez les prix défibrillateur ainsi que le prix des électrodes et autres éléments remplaçables.

Conclusion : la mort subite, seulement une chance de survie

La mort subite ne touche donc pas que les nourrissons, ce qui est malheureusement trop souvent ignoré.

Il est important de connaitre et de promouvoir les informations de préventions et actions en cas de mort subite, mais aussi l’apprentissage des gestes de premiers secours à toute la population.

De plus, il est aussi nécessaire, surtout dans le cas d’entreprises ou chez les proches de personnes à risques, d’installer un défibrillateur et de former à la bonne utilisation de ces appareils.

About the author

Relative Posts