traitement perte de cheveux
sante

Les meilleurs traitements contre la calvitie

En France, plus de 12 millions de personnes sont touchées par la calvitie, homme et femmes confondus. Ce phénomène peut avoir des conséquences désastreuses sur la qualité de vieau quotidien, en provoquant notamment une perte de confiance en soi ou même dans les cas extrêmes,  une dépression.

La meilleure solution lorsqu’on est atteint de calvitie, c’est sans aucun doute de s’assumer. N’oubliez pas que c’est un phénomène naturel et inoffensif qu’il faut essayer de relativiser au maximum.

Cependant, pour les personnes n’arrivant pas à assumer leur perte de cheveux et leur crâne chauve, il existe des solutions relativement « efficaces » qui peuvent freiner un peu la chute des cheveux, dont certaines peu coûteuses.

Voici un bref récapitulatif des meilleurs traitements contre la calvitie.

Le Minoxidil

minoxidil traitement calvitieTraitement phare contre l’alopécie androgénétique, le Minoxidil existe en plusieurs concentrations, principalement 5% et 2% pour les femmes. Il est vendu sous forme liquide ou mousseuse, généralement dans de petits flacons.

D’application topique, on le dépose directement sur le cuir chevelu à l’aide d’une pipette et idéalement 2 fois par jour, le matin et le soir. Cette double application quotidienne peut paraître contraignante au fil du traitement, c’est le principal défaut du Minoxidil.

En revanche, il est vendu à bas prix, aux alentours de 30 euros pour 3 mois de traitement et il est disponible sans ordonnance. Son efficacité a été démontrée dans plusieurs études, si bien qu’a l’heure actuelle, le Minoxidil est conseillé par la plupart des dermatologues contre la chute de cheveux.

Niveau efficacité, le Minoxidil fait incontestablement partie des deux meilleurs traitements médicamenteux contre la calvitie avec le Finasteride.

En effet, il stoppe définitivement la chute chez deux tiers des personnes et permet même une repousse chez le tiers restant. Le Minoxidil met environ 2 mois avant d’être efficace et il est essentiel d’être rigoureux sur les applications quotidiennes.

Les effets secondaires sont légers, il s’agit principalement de maux de tête accompagnés parfois d’étourdissements dans la première semaine de traitement. Il peut provoquer une pousse de poil sur d’autres zones du corps notamment au niveau du visage, c’est pourquoi la concentration à 5 % est destinée aux hommes, les femmes se contenteront quant à elle du 2%.

Le Finasteride

traitement alopécie finasterideC’est le traitement le plus utilisé avec le Minoxidil. Il a souvent été décrié, accusé à tort de provoquer une perte de libido chez les personnes traitées. Or, il a récemment été démontré dans cette étude que la prise de Finasteride n’avait aucune incidence sur la libido.

Le médicament se présente sous forme de comprimés à prendre une fois par jour, ce qui est beaucoup plus pratique que la double application de Minoxidil, vous l’admettrez !

Son principe de fonctionnement est simple : Il réduit tout simplement la formation de testostérone en DHT au niveau du cuir chevelu, car l’on sait aujourd’hui que l’hormone DHT est la principale cause de l’alopécie androgénétique.

En revanche, contrairement au Minoxidil, il est absolument contre indiqué chez la femme.

Le Finasteride, contrairement au Minoxidil, n’offrira pas une repousse de cheveux, seulement une stabilisation du processus d’alopécie. C’est pour cela qu’il doit être pris de préférence très tôt, dès que les premiers signes de calvitie sont visibles. À noter que le produit est très efficace au niveau du vertex (zone située à l’arrière du crâne).

Le Finasteride doit être prescrit par votre médecin, car une ordonnance est nécessaire pour l’achat du produit.

La greffe de cheveux

Si les traitements médicamenteux vous font peur ou que le stade de votre calvitie est trop avancé, la greffe de cheveux peut être intéressante.

Par contre, cette solution est beaucoup plus chère que les précédentes, si bien qu’il vous faudra débourser plusieurs milliers d’euros pour avoir un résultat correct. Il existe principalement deux méthodes de greffes.

Méthode FUE

L’intervention consiste à prélever des cheveux restant au niveau de la couronne pour les réimplanter un à un sur la zone chauve. C’est une intervention qui prend beaucoup de temps (jusqu’à 8 h) et demande une précision extrême de la part du chirurgien. Il est essentiel de choisir un bon professionnel, car on ne compte plus les interventions loupées et les patients mécontents sur les forums spécialisés.

Méthode FUT

C’est la méthode la plus populaire, elle consiste à prélever une bande de greffons au niveau de la couronne. Cette bande est par la suite divisée pour obtenir des parties à 4 cheveux qui seront réimplantées sur les zones chauves.

Cette procédure est moins chère et moins coûteuse que la FUE. Elle est en revanche moins précise.

La prothèse capillaire

Les perruques synthétiques nous offrent des résultats esthétiquement bluffants. Par contre, elle comporte pas mal de désavantages.
Tout d’abord, elle est assez chère, compter en moyenne 300 euros en sachant qu’il faut la changer tous les mois.

Si elle est mal adaptée au porteur, la personne manquera cruellement de naturel ce qui pourra provoquer des moqueries. Elle peut se soulever avec le vent (demandez à Donald Trump) voire même s’envoler si elle n’est pas bien fixée.

La Tricopigmentation

Le traitement à base de tricopigmentation consiste à effectuer des centaines de petits points à l’encre semi-permanente sur les zones chauves .

Le but est de provoquer un effet « cheveux rasés », cette méthode n’est donc pas destinée aux personnes souhaitant conserver leurs cheveux longs.

Les pigments disparaissent au bout de 2 ans contrairement à la micropigmentation qui elle est permanente. Elle est notamment très utilisée chez les personnes touchées par l’alopécie aérata, ou chez les patients souhaitant masquer une cicatrice.

En bref, il n’existe à l’heure actuelle pas encore de solution miracle redoutable d’efficacité qui se charge de stopper la chute naturelle des cheveux et favoriser la repousse. Néanmoins, l’impression 3D de cellules vivantes pourrait peut-être tout changer dans un futur « proche ». En effet, les recherches entre le groupe L’Oréal et la société Poietis sont lancées en ce qui concerne la bio impression de cheveux, alors croisons les doigts pour que nos cheveux tombants tiennent jusque LA solution parfaite voit le jour !

About the author

Relative Posts