huile de poisson
Alimentation

Huile de poisson, l’arnaque du siècle ?

Les cardiologues recommandent souvent de manger du poisson ou de l’huile de poisson. Ils nous disent que grâce à cela, on augmente son cholestérol HDL. Même si c’est vrai, c’est problématique, cela ne fait en réalité aucune différence.

Les études montrent clairement que dans les populations qui ont très peu de maladies du coeur, le cholestérol total, LDL ou HDL, est très, très bas. Augmenter son cholestérol HDL est donc une mauvaise raison de manger du poisson ou de prendre des gélules d’huile de poisson.

Il faut faire baisser son taux de cholestérol global.

Les acides gras oméga-3

Qui n’a pas entendu parler des gélules d’huile de poisson et des bénéfices pour la santé qu’on leur attribue ?

Ce sujet semble diviser

Quelle est la quantité de ce type de graisses dont nous aurions besoin pour rester en bonne santé,
et comment une personne peut elle se la procurer sans manger de poisson ? Beaucoup de modes alimentaires idiotes deviennent un véritable business. Il peut rapporter (vraiment très) gros de faire des produits qui s’inscrivent dans ces modes. Il est possible que les oméga-3 soient devenus l’une de ces modes lucratives.

Il existe deux acides gras essentiels comme vous le savez sans doute :

  • Les oméga-3
  • Les oméga-6.

Les autres sont synthétisés par le corps. « Essentiel », cela signifie qu’ils viennent de la nourriture.

Où trouve t’on les omega-3 ?

  • dans le poisson et les fruits de mer
  • les noix
  • les graines de lin
  • le soja…

Où trouve t’on les oméga-6 ?

  • dans le poulet, le porc, le boeuf
  • dans les huiles végétales polyinsaturées.

Constatez vous un problème ici ? Nous mangeons beaucoup d’oméga-6 !!

Avant le ratio entre les oméga-3 et les oméga-6 était entre 1/1 et 1/4. Vous savez où en est aujourd’hui ce ratio ? Entre 1/25 et 1/30.

On a donc commencé à tirer la sonnette d’alarme en déclarant :

« C’est totalement déséquilibré, les oméga-6 sont très hauts et les oméga-3 sont très bas. »

et en prônant la solution suivante :

« Nous devrions peut-être prendre plus d’oméga-3, grâce à des gélules d’huile de poisson et encourager la consommation de poisson pour ramener ce ratio à celui auquel nous étions habitués. »

Seulement, il n’y a pas de preuve que cela fonctionne.

En réalité, une grande méta-analyse qui s’intéressait à 89 études a montré que cela ne faisait aucune différence en termes de santé

Une solution pas adaptée potentiellement dangereuse

Mais au-delà de ça, n’a t’on pas prit le problème dans le mauvais sens ?
Ne serait-il pas plus judicieux de baisser la quantité d’oméga-6 que nous absorbons ?

Une autre solution et pourtant simple, arrêter de manger les animaux terrestres et les huiles végétales afin que le ratio revienne à la normale. Ne prenons pas plus d’oméga-3, il vaut mieux diminuer les oméga-6pour arriver au ratio approprié.

Seulement voilà, moins d’oméga-6, ce n’est pas bon pour les affaires…Contrairement à l’idée de vendre des gélules d’oméga-3 et de faire manger plus de poisson, voilà qui rapporte !

En réalité, il a maintenant été prouvé par de nombreuses études que plus on prend d’oméga-3, plus haut est le risque de développer un diabète de type 2.

Idem pour le cancer. Les compléments d’oméga-3 font exactement l’inverse de ce que les gens pensent.

C’est révoltant, grotesque.

Au début, certaines données suggéraient que cela pourrait être bénéfique, mais à présent, nous avons la preuve que l’huile de poisson est inutile.

On a donc une industrie qui rapporte des milliards de dollars en vendant de la poudre de perlimpinpin…

About the author

Relative Posts