emdr depression
sante

L’EMDR pour traiter la dépression ?

L’EMDR, ou désensibilisation et reprogrammation par les mouvements oculaires, est une méthode thérapeutique qui est utilisée pour soigner certains mal êtres comme le stress post-traumatique ou la dépression.

Cette technique, de plus en plus utilisée par les hypnothérapeutes, est reconnue pour son efficacité et la rapidité du processus de traitement.

La dépression peut-elle réellement être guérie par l’EMDR ou faut-il suivre une psychothérapie classique en parallèle ? Comment fonctionne l’EMDR ? A qui s’adresser quand on est dépressif ? Toutes ces questions et plus encore dans cet article.

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une maladie qui touche environ une personne sur cinq en France. C’est un véritable fléau qui concerne tous les âges, et plus particulièrement les femmes. Les personnes atteintes de cette maladie entrent dans un état de tristesse permanente, qui gâche la vie, empêche l’épanouissement et peut même conduire au suicide.

C’est pourquoi la dépression est prise au sérieux par les instances médicales, et notamment l’OMS. Les différentes thérapies ont généralement pour objectif d’aider la personne à résoudre ses problèmes personnels et à rebondir. Mais avant de parler des traitements envisageables, et du rôle de l’EMDR, essayons de voir comment se manifeste la maladie.

Les symptômes de la dépression sont plus ou moins décelables chez les patients, elle peut être confondue avec d’autres soucis moins graves comme la fatigue, la migraine chronique ou les simples déprimes passagères. Pour reconnaître qu’un individu est atteint de dépression, il y a certains signes révélateurs et qui ne trompent pas.

Ainsi, on observe souvent chez une personne dépressive un ralentissement dans tous les domaines, des idées négatives et une vision sombre de la vie. Par ailleurs, on constate que la personne souffre en permanence, qu’elle se dévalorise, qu’elle pense de manière négative, et qu’elle perd la confiance et l’estime d’elle-même.

D’autres signes sont également palpables, comme la perte de tout intérêt même pour des choses qui étaient motivantes avant, ou alors une diminution de l’appétit et du plaisir même de manger. D’un autre côté, des problèmes relationnels s’installent, aussi bien avec le conjoint qu’avec la famille et les amis.

Physiquement, la dépression est généralement associée à des troubles divers comme des céphalées, des douleurs digestives et articulaires, ou la hausse de la tension artérielle.

La particularité de la dépression, c’est que ses symptômes durent dans le temps et deviennent chroniques.

Quelles sont les origines de la dépression ?

Vous l’aurez compris, la dépression est un mal bien plus profond que la déprime, la morosité ou la baisse de moral. C’est une maladie qui s’installe dans le temps et fait perdre tout plaisir et toute motivation du quotidien.

Le pourquoi et le comment du processus de la maladie sont sans doute enfouis quelque part dans la complexité de la vie émotionnelle de chaque individu. Souvent, sont pointés du doigt la vie professionnelle, la famille, les soucis financiers, les relations au sein du couple… Il est normal d’essayer de comprendre, de vouloir mettre des mots sur les causes profondes de ce mal-être qui ronge de l’intérieur.

Les spécialistes psychothérapeutes cherchent chez les patients dépressifs ce qu’ils appellent communément « le facteur précipitant ». Ce terme est très révélateur, car il indique qu’il n’existe pas réellement un élément déclencheur, mais que le sujet était déjà prédisposé à la maladie.

Il s’agit de difficultés fondamentales d’origine biologique, environnemental, héréditaire ou psychologique.

C’est donc avec une certaine fragilité presque innée que la personne rencontre ce facteur précipitant et qu’elle sombre dans la dépression.

Il est important de souligner encore une fois la différence entre la dépression (qui est une maladie) et les états passagers de tristesse, de démotivation ou de fatigue.

Tous ces signes ont une intensité moins importante et durent moins longtemps que ceux de la dépression.

Alors, un conseil : écoutez votre déprime, elle peut être une alerte pour un mal plus profond.

Qu’est-ce que l’EMDR ?

C’est une technique créée par la psychologue américaine Francine Shapiro, qui a découvert que les pensées négatives disparaissent avec des mouvements des yeux de gauche à droite. Les résultats des premières expérimentations étaient épatants, d’autant plus qu’ils étaient obtenus assez rapidement.

L’EMDR est une approche humaniste, axée sur la personne, et qui intègre la psychologie et la médecine. Ses principes reposent sur la capacité de chaque personne à s’auto-guérir, l’importance de l’histoire individuelle de chacun, et la relation entre le corps et l’esprit.

Selon cette technique, un évènement douloureux laisse une trace dans le cerveau et l’EMDR aide à désactiver les émotions associées au souvenir. Il s’agit d’une sorte de déblocage de l’information origine du traumatisme et de réactiver le système de guérison naturellement présent dans le cerveau.

Le traitement par EMDR consiste à se focaliser sur les perceptions douloureuses liées à l’événement, tout en se concentrant sur le présent. Ceci est réalisé au moyen d’une stimulation bilatérale alternée, qui permet alors de retraiter le traumatisme en dissociant l’émotion du souvenir.

Initialement, l’approche a été élaborée pour effacer certaines émotions liées à un état de stress post-traumatique. Mais la pratique s’est rapidement étendue au traitement d’autres problèmes comme l’addiction, l’anorexie ou la dépression. Certains s’en remettent également à ce genre de thérapie pour arrêter de fumer ou encore pour régler des problèmes d’anxiété.

Comment traiter la dépression avec l’EMDR ?

emdr

L’EMDR est une pratique apparentée à l’hypnose et à d’autres thérapies visant à soigner les maladies psychiques et à améliorer l’équilibre personnel.

Les antidépresseurs et les psychothérapies pratiquées par des médecins spécialistes peuvent venir à bout des symptômes dépressifs et améliorer la qualité de vie des patients. En revanche, il est souvent difficile d’aller jusqu’à l’origine du trouble.

Les consultations classiques passent par le langage verbal, or chez un individu dépressif, la partie du cerveau responsable du langage est dominée par la partie émotionnelle. Cette dernière est généralement activée en cas de danger pour adopter les bons réflexes comme fuir par exemple, et elle se remet ensuite en état de veille. Or, chez une personne dépressive, la partie émotionnelle du cerveau travaille en permanence, comme si l’événement douloureux, objet du mal-être, était toujours présent. C’est pour cette raison qu’un individu dépressif n’arrive jamais à être serein et tranquille.

Le traitement de la dépression par l’EMDR permet alors de faire communiquer le cerveau émotionnel avec le cerveau frontal. Ce traitement a pour but la désensibilisation des souvenirs douloureux par une stimulation des deux hémisphères du cerveau, dans le but d’accepter le passé et de se débarrasser des idées négatives.

A travers le regard et des mouvements oculaires alternés, les cerveaux de droite et de gauche sont sollicités jusqu’à débloquer le souvenir enfoui et réactiver le processus naturel d’auto guérison.

Dans le cas de la dépression, l’EMDR et la psychanalyse classique, main dans la main, peuvent donner des résultats efficaces.

EMDR, à qui s’adresser ?

Afin d’éviter de tomber sur des imposteurs, le mieux est de consulter l’annuaire des praticiens EMDR certifiés. L’association Européenne d’EMDR a en effet établi des critères de sélection très stricts pour exercer cette pratique.

Ces thérapeutes certifiés possèdent une formation de base en psychothérapie et ont complété un cycle de formation en EMDR. Pour ce type de thérapie, il reste important de se faire encadrer par un professionnel compétent et à même de rester à l’écoute au fil des séances.

About the author

Relative Posts