quelle crème solaire choisir et comment
sante

Quelle crème solaire choisir pour s’exposer au soleil sans l’ombre d’un risque ?

Ca y est, après 8 mois à manger de la grisaille le soleil s’installe enfin et il est l’heure de profiter et de faire des réserves en ensoleillement.

Mais pas si vite !

Vous devez d’abord intégrer les règles d’or pour appréhender aux mieux les rayons UV et ainsi apaiser vos craintes en matière de coup de soleil. Voici donc nos meilleurs conseils pour optimiser vos séquences bronzette cet été !

1 teinte sécurité, 2 teintes danger !

Aussi esthétique que puisse être le bronzage, un assombrissement de la teinte de votre peau ne rime qu’avec une chose, alerte système dans votre corps ! Comme vous le savez, les UV activent les cellules de votre peau responsables du changement de la teinte, aussi connues sous le nom de mélanocytes.

Ces derniers produisent des mélanosomes (granules pigmentés riches en mélanines dont vous avez sans doute entendu parler) qui protègent le tégument des rayonnements UV du soleil. La deuxième fonction des mélanosomes est de colorer les organismes.

Si votre teint devient sombre, soyez donc alerté, votre corps vous prévient du danger.

On ne badine pas sur le choix de sa crème solaire !

Votre indice 50 est relatif au domaine de la cosmétique, gardez toujours ce fait en tête, ce n’est en rien de la médecine.

Certes ces produits font l’objet d’études cliniques soumises à des régulations plus ou moins pointues selon les pays, mais beaucoup de spécialistes clament haut et fort que les fameuses revendications du style « protection 24h » sont « foireuses ».

Certaines crèmes protègent des UVB (responsables des rougeurs) mais pas contre les UVA (qui entraine un vieillissement prématuré de la peau). Soyez donc à l’affut lors du choix de votre crème et optez pour un écran solaire à spectre large.

Attraper la teinte d’un crabe n’est que le cadet de vos soucis malheureusement, car il y a bien plus grave, bien plus profond.En effet, les rayons UV peuvent créer des anomalies dans l’ADN…moins drôle !

Et après des années de vacances sur les plages nudistes et de barbecue entre copains le dimanche aprèm, ces anomalies peuvent tout simplement entrainer des tumeurs cancéreuses, ce n’est pas nouveau, on vous le répète depuis que vous êtes petit.

Quaund, vous choisissez un SPF, choisissez une crème plutôt qu’un spray. Les études montrent que l’application par spray est plus variable que par crème (comprenez que vous avez plus de chance de manquer de recouvrir certaines zones).

Profitez des bienfaits en toute sécurité

bienfaits du soleil

Enfin, une fois que vous avez mis toutes les préventions de votre côté, profitez de votre exposition au soleil comme il se doit ! Celle-ci entraine la libération d’oxyde nitrique, qui abaisse votre pression sanguine et participe directement à augmenter la protection contre les attaques cardiaques, c’est du moins ce que révèle une étude menée à l’université de Cambridge.

Une humeur brillante

S’exposer au soleil n’est pas que potentiellement nocif, et les effets ne sont pas tous directement visibles à l’œil nu. Nous faisons ici référence à l’humeur. Selon une étude publiée dans le journal des innovations en neuroscience clinique, on apprend ainsi l’impact de l’ensoleillement sur la rétine peut déclencher l’hormone du bonheur, plus connue sous le nom de la sérotonine.
Il y a des raisons de sourire, car il ne faudrait pas plus de 5 minutes d’exposition pour que la vitamine D soit produite et déclenche ainsi une amélioration de l’humeur !

Vous l’aurez compris, si s’exposer au soleil sans protection relève de la folie, le faire de manière protégée et sécuritaire ne peut vous faire que le plus grand des biens. Le soleil est bénéfique et gratuit, évitez toute de même de vous y confronter entre midi et 14H.

About the author

Relative Posts