pollen allergie asthme
sante

Comment les conditions climatiques jouent-elles sur l’asthme ?

L’asthme, cette maladie qui touche notamment les bronches, gêne le bon fonctionnement du système respiratoire et fait souffrir sa victime.

Des crises peuvent notamment survenir de temps à autre, dont la ventoline est le principal remède, crises qui seraient plus ou moins fréquentes selon la météo.

Mais ces conditions climatiques sont-elles réellement à même d’atténuer ou aggraver l’asthme ? Les effets du climat sont-ils fonction de la nature de l’asthme dont souffre un individu donné ? Détails.

Asthme et humidité

L’asthme chronique ne dépend généralement d’aucune forme de facteur extérieur. Ce type d’asthme se manifeste à un moment non défini sans que les médecins ni la personne qui en souffre, ne puissent identifier la cause.

Malgré tout, l’asthme chronique connaissait un élément déclencheur du temps où il était encore un syndrome asthmatique. Dans le cas où c’est l’humidité qui est à l’origine de maladies virales comme le rhume ou la grippe, elle peut être considérée comme un élément qui aggrave l’asthme.

Dans le cas d’un asthme allergique, l’humidité a un impact considérable sur les asthmatiques. Ce facteur accentue l’odeur de la terre, une odeur que nombre de personnes ne supportent pas.

Il faut noter que l’humidité est toujours présente dans un cadre sombre qui n’accueille pas les rayons du soleil. Ce manque d’éclairage par l’astre du jour soumet certaines personnes au stress et à la nervosité. Or, le stress peut être causé d’aggravation et d’apparition de crise d’asthme.

L’humidité peut aussi entraîner l’infection des voies respiratoires notamment la bronchite et la sinusite…

À savoir que l’humidité est due à la présence d’eau renfermant des champignons et des acariens. Pour les personnes souffrant d’un asthme allergique, ces éléments figurent parmi les allergènes pouvant aggraver cette maladie pulmonaire.

Asthme et ensoleillement

L’ensoleillement peut être un facteur d’aggravation de l’asthme, voire d’apparition de crise. L’ensoleillement est important durant la saison printanière et estivale. Ce sont aussi les saisons où la plupart des fleurs éclosent laissant apparaître les pollens.

Pour les personnes allergiques au pollen, l’ensoleillement et l’éclosion des fleurs ne sont pas une bonne chose. Elles doivent ainsi rester loin des jardins fleuris et des parcs pour ne pas contracter l’asthme.

Chez certaines personnes, c’est la forte concentration d’ozone engendrée par l’ensoleillement qui pose problème. À partir d’un certain taux de concentration, ces personnes ressentent une lourdeur au niveau des bronches. L’inflammation est aussi à craindre et peut entraîner une crise d’asthme.

Pour d’autres asthmatiques, l’ensoleillement est bénéfique. En effet, si l’allergène entrainant l’aggravation et la crise d’asthme n’est autre que l’humidité, les rayons du soleil peuvent l’éliminer. Ainsi, les patients présentant cet allergène peuvent être tranquilles en saison chaude. Le moment est alors propice pour faire un régime à base de fruits et légumes, un bon moyen pour éliminer l’asthme.

Asthme et froid

asthme et froid

Le froid est l’une des causes majeures de l’asthme. Toutes les formes d’asthmes (chronique, allergique, aigu…) sont concernées peuvent apparaître durant la saison hivernale. La raison en est que le froid, intense ou moyennement intense, entraîne une baisse du système immunitaire. La personne souffrant d’asthme est donc proie facile à toute sorte de maladies dont la grippe, la bronchite…

Une fois encore, l’atmosphère morose caractérisant la saison hivernale est source de stress. Cela peut aussi être une cause majeure de l’aggravation ou du déclenchement de crise d’asthme.

Le vent glacial qui souffle impacte sur les bronches et entraine une sensation de lourdeur. La respiration se retrouve ainsi perturbée et le rhume gagne du terrain. L’asthme se manifeste alors et peut s’avérer violent sans une intervention rapide d’un professionnel de santé.

Pour la majorité des asthmatiques, le froid n’est en rien bénéfique. Durant la saison hivernale, il ne faut pas hésiter à consommer des aliments qui boostent le système immunitaire.

Asthme et vent

Le vent est l’un des éléments susceptibles d’aggraver l’asthme et de créer une crise d’asthme. En effet, le vent transporte le pollen des fleurs et provoque ainsi des problèmes de respiration chez les personnes souffrant d’asthme. Cet élément transporte également de la poussière, des acariens, des bactéries ou encore des virus.

Le vent expose ainsi les personnes souffrant d’un asthme allergique à différents allergènes pouvant provoquer des problèmes respiratoires ou des crises.

Les allergènes et les substances irritantes arrivent rapidement dans les narines des personnes souffrant d’asthme allergique à cause du vent. Prudence s’impose alors pendant les saisons où il vente trop. Les médicaments et inhalateurs doivent être à portée de main.

D’un autre côté, il faut savoir que le vent peut freiner l’asthme. Pour cette raison, nombre de personnes se lèvent de bon matin pour respirer de l’air pur ou encore se rendent des parcs naturels pour une bonne bouffée d’air frais.

À noter qu’à une certaine altitude dans des parcs naturels, le vent ne transporte plus de substances irritantes et allergènes. Sa pureté garantit une meilleure oxygénation des poumons et d’autres organes du corps.

Bref, le vent peut soigner l’asthme ou l’aggraver d’où la nécessité de toujours prendre les meilleures des précautions.

About the author

Relative Posts