alimentation arthrose
Alimentation

Arthrose et alimentation : votre nouvelle liste de course !

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’arthrose est une maladie dégénérative qui s’attaque au cartilage des articulations. Quand ce dernier disparait, celles-ci souffrent et se déforment, gênant ainsi la plupart des mouvements du quotidien.

Le cartilage (constitué à 70% d’eau, mais aussi de collagène et de chondrocytes) joue le rôle d’amortisseur dans le corps humain, c’est pourquoi il doit être à la fois rigide et déformable pour encaisser tous les chocs tout en répartissant de façon équilibrée les pressions qui vont s’exercer sur l’articulation.

Avec l’âge ou a la suite de traumatismes, le cartilage est altéré, des facteurs comme le sur poids n’aide en rien dans l’équation. Quand il n’y a plus de cartilage, les os sont directement en contact, le frottement provoque d’importantes douleurs et les dégrade.

Pourtant, l’arthrose n’est en rien une fatalité, et lutter contre l’arthrose peut être aussi simple que de faire de bons choix au supermarché ou lorsque vous faites vos courses en ligne.

Quand on parle arthrose et alimentation, il faut veiller à 3 éléments essentiels :

  • le calcium et plus particulièrement le calcium végétal (on évite les produits laitiers, pour exemple : on absorbera que 35% du calcium disponible dans un yaourt contre 75% dans un radis) pour lutter contre la décalcification
  • les acides gras contenus par exemple dans huile d’olive (sous forme d’acide oléique ) ou encore les avocats, qui vont permettre la fixation du calcium sur les os
  • la vitamine D, impérative pour absorber le calcium (que l’on synthétise en présence du soleil)

Il faudra aussi lors du choix de son alimentation à insister sur :

  • les aliments riches en minéraux, les alcalins : exemple, les jus de légumes (hors jus de tomates, jugé trop acide)
  • les aliments naturellement riches en minéraux et en calcium (algues alimentaires, persil graines de sésame, amandes, figues sèches, germes de blé, etc.
  • les aliments ou suppléments riches en Vitamine D, immunoprotecteurs et immunorégulateurs
  • l’hydratation, en veillant à boire de l’eau la moins minéralisée possible en grande quantité (exemple, les eaux pour bébé, en vérifiant sur l’étiquette la donnée : « extrait sec » < 150 idéalement)
  • les fruits (hors agrumes) bio de préférence et les alliacées (ail,oignons, poireaux) qui ont de forts effets protecteurs contre l’arthrose)

A contrario, on évitera des aliments comme le lait de vache, aliment pro inflammatoire.

Enfin, la meilleure façon de procéder est d’inscrire cette nouvelle alimentation « anti-arthrose » dans un objectif de perte de poids, car on sait que de perdre ne serait ce que 10% de son poids revient à limiter drastiquement les douleurs liées à l’arthrose.

Passons en revue quelques aliments que vous feriez bien d’inscrire dès à présent sur votre nouvelle liste de course.

Le top des aliments contre l’arthrose

 

courses pour arthrose

Le brocoli

De la famille des crucifères, le brocoli libère du sulforaphane, un composé détoxifiant et anti-inflammatoire puissant. Comme la plupart des crucifères, il est anti bactériens et « anti-cancer ».

Conseil : veillez à ne pas trop le faire cuire.

Les myrtilles

De manière générale, les baies sont des fruits riches en vitamine C et en anti oxydants, ainsi, ces dernières luttent activement contre les radicaux libres et le vieillissement.

Les épices

Toutes les épices sont bénéfiques pour votre santé, mais on va ici s’intéresser particulièrement aux différents poivres, au formidable curcuma et au gingembre.

Leur rôle est double, tout d’abord, les épices possèdent une action anti-inflammatoire majeure qui réduit les douleurs. D’autre part, les épices sont dotées d’une forte propriété anti-oxydante qui vise à diminuer le stress oxydatif du cartilage.

La pipérine contenue dans le poivre a le pouvoir de renforcer l’action de la curcumine contenue dans le curcuma et le gingembre.

Le chou

Il faut absolument profiter des propriétés des choux qui sont riches en anti oxydants, en vitamines et en minéraux. Consommez-en 3 fois par semaine et si vous le pouvez, commencez vos journées avec un grand verre de jus de chou rouge, qui garantit une protection efficace contre les rhumatismes.

Le poisson

Si vous n’aimez pas le poisson, il va falloir vous forcer un peu ! Les sardines, les macros, le hareng et les truites fumées sont une excellente source de protéines, qui jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives, des hormones, des tissus et des os.

Le poisson contient d’autre part 9 acides aminés essentiels à notre organisme, dont deux acides gras de la famille des Oméga 3 dotés de pouvoir anti-inflammatoire

Conseil : privilégiez les petits poissons en bout de chaîne, car ils sont moins susceptibles d’être porteurs de métaux lourds.

Légumineuses et céréales

Il faut les associer pour en tirer tous les bienfaits, vous pouvez par exemple combiner semoule et pois chiches, haricots rouges et quinoa ou encore riz et soja.

Les légumineuses contiennent des protéines en grande quantité. Ces dernières sont souvent carencées en acides aminés. Les associer durant vos différents repas permet de réunir tous les acides aminés essentiels. Il suffit qu’un seul de ces acides aminés fasse défaut pour que l’utilisation des protéines soit compromise.

Conseil : cuisinez un dhal de lentilles en combinant par exemple Quinoa, riz complet et lentilles corail. Ajoutez-y quelques haricots rouges et agrémentez des épices vues précédemment, sans conteste l’un des meilleurs plats pour lutter contre l’arthrose !

Huile de Colza

Souvent notre ratio Oméga 6/ Oméga 3 est déséquilibré (généralement en faveur des Oméga 6). C’est là qu’entre en jeu l’huile végétale de Colza, qui présente l’avantage d’un ratio Oméga 3/Oméga 6 en faveur des premières cités.

Conseil : préférez l’huile de végétal de colza bio fabriquée par pression à froid.

Le chocolat

On parle ici du chocolat noir, de préférence avec plus de 70% de cacao. Des études ont montré que les consommateurs réguliers de chocolat avaient dans le sang des niveaux de protéines réactives C très faibles, un marqueur important dans l’inflammation.

Riche en magnésium, il est aussi très bon pour lutter contre le stress. N’en abusez pas toutefois, un carré par soir !

Ananas

Ce fruit très sucré contient du manganèse, un anti oxydant en plus de la Bromelaïne, un anti-inflammatoire naturel. Partiellement absorbée par l’organisme, la Bromelaïne passe dans le sang où elle va bloquer la sécrétion de prostaglandine de type 2. C’est notamment ce qui procure à l’ananas ses actions bénéfiques antalgiques, anti-inflammatoire, et anti oedémateuse.

Enfin, ne restez pas le derrière dans votre fauteuil, il faut avant tout un squelette actif, qui se bouge ! En complément alimentaire, vous pouvez opter pour du boswellia qui est excellent contre l’arthrose !

About the author

Relative Posts