Bienfaits du yoga chez le sportif
sante

3 bienfaits du Yoga chez le sportif

Le yoga est une pratique excellente pour tout le monde, y compris les athlètes. Cette discipline est un véritable travail sur la flexibilité, l’équilibre, l’agilité, l’endurance, l’abdomen et la force globale, entre autres.

Elle offre en effet un grand nombre de bienfaits pour tous (agit comme un anti stress, favorise un sommeil de qualité etc), mais nous allons aujourd’hui nous intéresser particulièrement à 3 bénéfices que le yoga procure à l’athlète.

Que pourrait-on bien avoir à y gagner d’ajouter le yoga à sa routine d’entraînement ?

Des muscles de meilleure qualité grâce à la souplesse

La souplesse est un élément essentiel chez l’homme et chez le sportif tout particulièrement, c’est ce qui maintient les muscles et les articulations en sécurité.

Quand vous travaillez sans cesse les mêmes muscles pendant vos exercices, ceux-ci, à force de contraction répétée, ont tendance à se raidir. Ce n’est pas pour rien que l’on raffole de bons massages bien vigoureux quand on fait de la musculation !

Si vos muscles sont raides et contractés, vous allez plus vite atteindre votre plateau durant l’entrainement (seuil où il devient quasi impossible de progresser plus). Pire, vous pouvez vous blesser plus facilement.

Quand vos muscles sont à ce point raides, votre corps sent venir la blessure imminente, alors il va chercher à recruter d’autres muscles pour venir en aide aux muscles sous tension. Le problème, c’est que si ces autres muscles ne sont pas bien entrainés, ils encourent eux aussi des lésions !

Meilleure sera votre souplesse musculaire, plus vos articulations seront souples elles aussi, plus vos muscles seront élastiques et forts, et plus vos mouvements seront efficaces et sécuritaires.

Votre récupération musculaire sera elle aussi plus rapide, que du bonus !

Il va sans dire que c’est un des aspect que l’on travaille le plus dans un cours de yoga, la souplesse, et qu’elle est bénéfique à tout sportif, même (et surtout) aux plus musclés !

Des capacités respiratoires accrues

Le yoga, c’est fondamentalement un gros travail sur la respiration durant les mouvements. Pour travailler convenablement la forme de chacune des postures dans le yoga, un souffle fort et rythmé est essentiel.

Le fait de prendre conscience de ces techniques de respiration va vous permettre de mieux appréhender la prise en oxygène, menant à une meilleure utilisation des fonctions du système respiratoire.

Vos exhalations seront plus complètes : adieu la fatigue musculaire, les symptômes de l’asthme, la respiration irrégulière, les points de côté, etc.

Vous serez en mesure de fournir à vos muscles une circulation sanguine plus qualitative.

Je vous préconise particulièrement le Yoga Vinyasa pour vous, sportifs désireux de travailler sur la synchronisation des mouvements avec le souffle.

Si vous êtes de la région, je vous recommande ce centre de Yoga à Lyon qui dispense d’excellents cours de Yoga Vinyasa, entres autres.

Prévention des blessures

Beaucoup de sports, comme le cyclisme et le running, impliquent des mouvements très répétitifs, qui se font généralement sur une direction et dans un seul plan de mouvement.

Ces sports peuvent ainsi développer certains groupes musculaires au détriment des autres. Au fil du temps, ce processus provoque des déséquilibres musculaires et articulaires pouvant mener à des blessures de fatigue (cela rejoint ce que l’on évoquait au point #1).

Par exemple, des ischios et fléchisseurs de hanches très raides vont obliger le corps à recruter d’autres articulations qui ne sont pas destinées à supporter ce type de charge.

Parmi les blessures fréquentes chez les athlètes, on retrouve celles impliquant la bande illiotibiale (ITB, un classique chez le coureur), le genou, les ischio-jambiers, les fléchisseurs de la hanche et les épaules.

Souvent, ces blessures sont directement liées au manque de flexibilité, à une ceinture abdominale peu travaillée et/ou un mauvais alignement.

Le Yoga aide à atténuer ce manque de flexibilité, renforce l’abdomen et aligne la colonne vertébrale.

Même si les athlètes s’étirent après leurs entrainements, ils étirent généralement la grande majorité de muscles qui ont été sollicités, laissant les autres à l’abandon.

Le Yoga va bien au-delà de l’étirement simple en travaillant les muscles et les articulations à travers toute une gamme de postures, en activant les muscles peu utilisés, mais qui ont un rôle important dans le soutien des muscles primaires.

De plus, le corps doit être travaillé à travers les trois plans de mouvement en vue de rester équilibré et sain. Le yoga fonctionne non seulement dans le plan sagittal, mais aussi dans les plans frontal et transversal, assurant un développement bien équilibré.

Beaucoup de poses de yoga impliquent des mouvements de torsion dans le plan transversal, essentiel à l’ouverture des obliques et des lombaires. Des postures équilibrantes comme celle de l’arbre ou de l’aigle sont les plus efficaces afin de corriger les déséquilibres musculaires et la mauvaise mécanique du corps.

Enfin, le yoga agit aussi sur l’esprit et la façon dont vous pensez et approchez tout dans la vie, en tant qu’athlète vous apprendre à vous déplacer avec facilité et à ne jamais forcer les choses, vous éviterez ainsi plus efficacement les blessures, votre corps sera parfaitement connecté à votre esprit.

En conclusion

Pour résumer, si vous pratiquez la musculation ou le renforcement musculaire, le yoga est tout indiqué pour avoir des muscles plus souples, qui préviendront d’éventuelles blessures articulaires (et aideront à soulager les douleurs dorsales), mais vous permettront aussi d’avoir une meilleure récupération, une meilleure amplitude de mouvement, et donc une meilleure croissance musculaire !

Si vous êtes un coureur, le yoga vous apprendra à mieux utiliser votre souffle durant l’exercice, ce qui oxygènera mieux vos muscles en améliorant la circulation sanguine dans votre corps. Les séances de yoga vous permettront un étirement complet et en profondeur de votre corps meurtri par votre dernière course. Moins de blessures, meilleure récupération !

Ce ne sont là que deux exemples, mais les bienfaits du yoga s’appliquent à tous les sports.

 

About the author

Relative Posts